PEROU- 1 Les Hautes Terres ( Nord – Sud ) 2019

<<< accueil           Equateur>>>

Capture

16/06

Formalités très rapides pour rentrer en 20 minutes tout est réglé . ( rien de particulier !) Le douanier après avoir examiné le passeport de Gamin, m’a tout de même posé une question, à savoir si je n’avais pas des « frutas »…mais j’ai fait semblant de ne pas comprendre… !!! Seulement  du  « pollo coccina » !

Pas de visite du véhicule .

Le Pérou nous attend, ses grandes montagnes dans le soleil, pour le moment pas grand changement , tout est vert, mais la route est bien asphaltée et c’est un plaisir pour une fois après la fin de l’Equateur…

§§-traces Wikiloc

Les Hautes Terres Nord du 16 au 23/06.

Hautes Terres Nord

Ce bitume est bien utilisé en ce moment pour faire sécher le café, il y en a partout . La café de San Ignacio .

Petite ville que nous contournons par les hauteurs, un peu pressés d’arriver à l’étape après cette journée un peu éprouvante.

Ici c’est bientôt l’hiver, mais tout est en fleurs !

Sur un petit terrain de foot au milieu d’un hameau…avec un grand sourire les habitants nous autorisent à rester là .

17/06

Des rizières, des rizières…à perte de vue. 600 m et entre 25 et 30°.

Ce n’est pas l’eau qui manque ici . Mais les moustiques ont fait leur réapparition .

DSC_0789 DSC_0805

Jaen

La grande ville où nous ferons tous les paperasses pour l’assurance, le téléphone, acheter les bandes rouges et blanches réfléchissantes  pour coller sur la voiture.(Obligatoires…) Faire laver la voiture qui en avait bien besoin  après toute cette boue .

Plus un seul taxi jaune, ils sont tous remplacés par des tucks-tucks qui envahissent la ville  sans aucun respect du moindre code de la route. Circulation d’enfer !!!

Petite escale à Villa Al Cafe quelques km plus loin . 30° attention il faut tout fermer à cause des moustiques .

18/06

 Les Hautes Terres.

Nous entrons dans la région Amazonias .

Pendant  un bon moment nous longeons le grand fleuve Marañon qui va aller se jeter dans l’Amazone vers le Nord Est.

Et toujours des rizières .

Une ligne droite, cela fait longtemps que nous n’en avions eu une .

Gorges spectaculaires d’ Uctubamba.

Cocachimba , nous avions un point de chute sur Ioerlander qui se révélera être un endroit minable, coincé entre une étende de linge et un mur… Le beau panorama  annoncé sur la cascade n’y est plus, masqué par une construction nouvelle. Nous restons juste le temps du déjeuner et faisons demi-tour après que la propriétaire  veuille nous faire payer 2h d’électricité pour le branchement de mon ordinateur !!! et que nous n’avons pas encore utilisé… Après remboursement de notre nuitée nous reprenons la route . (Hodpedaje el gallitos de las roccas )

 

Catracte de Gocta au loin.

Dommage le cirque était magnifique .

Les gorges de plus en plus belles, grandioses

Nous reprenons de la hauteur sur le versant opposé vers Luya .

et trouvons notre bonheur au bord d’un ruisseau. 2100 m et 22° Tout ce qu’il nous faut.

19/06

Une nuit bien au calme avec seulement le passage de  quelques voitures au petit matin.

Nous redescendons par la grande piste, bien abîmée elle aussi par les glissements de terrain.

. DSC_0875

Il faut regonfler.

Chachapoyas de l’autre côté du rio Uctubamba. Charmante petite ville à l’ allure coloniale.

Plaza de Armas.

Haute vallée  d’Uctubamba   que nous remontons et qui nous conduit à Leimebamba.

Les chapeaux prennent de la hauteur et les jupes raccourcissent!

Dans les prairies au bord de la rivière pour la nuit. Quelques vaches pour voisins. Et encore un ciel bien menaçant!

DSC_0904

20/06

A partir d’ici, nous nous lançons sur la très difficile route qui escalade la Cordillère Nord -Sud en franchissant des cols à 3000 et 3680 m.

Tout d’abord dans les nuages nous franchissons ce premier col. Maurice sauvé par le brouillard se concentre sur la route sans voir l’à pic .

Une route asphaltée depuis quelques temps , bien matérialisée  et pratiquement  à une seule voie, pas facile pour se croiser… et le vide n’est pas loin !    Il faut toujours qu’il y en ait un qui recule !

DSC_0940

Enfin sur 70 km ce matin jusqu’à  Balsas nous n’avons rencontré que trois véhicules…heureusement !

en  3 heures tout de même !!!

 DSC_0953

Route vertigineuse, aérienne et extraordinaire, vues exceptionnelles nous descendons vers Balsas  et sur le Marañon que l’on retrouve.

DSC_0932

DSC_0944

Balsas oasis de verdure, après un passage désertique .

Remontée sur l’autre versant tout aussi magnifique vers Celendin. Très nombreuses épingles à cheveux.

Avant Celendin, nous dormons au beau milieu d’une cour de ferme… mais quelle vue ! 

 vautré dans la terre, il sera bien sage et silencieux.

Celendin

21-22/06

Nous terminons cette route des Hautes Terres du Nord  qui nous mène à Banos del Incas.

puis à Cajamarca.

DSC_0004

La cathédrale, façade baroque.

DSC_0016

Plaza de Armas.

Eglise San Francisco.

 Demain nous amorçons un tronçon vers la Cordillère Blanche.

En attendant repos au milieu d’eucalyptus . 3067 m.

DSC_0023

23/06

11°, grand  beau .

Etape de transition , route toujours à plus de 3000 m, entre Cordillère Centrale et Occidentale.  DSC_0040

Nous traversons beaucoup de petits villages et hameaux toujours très typiques.

Un ciel limpide, une lumière intense, les couleurs sont saturées.

DSC_0025

La région est très peuplée, petites maisons basses partout le long de la route. Mais dans quel état !Dans quelles conditions vivent ces gens …

Dimanche, jour de grand marché.

DSC_0031 DSC_0034 Chapeaux toujours de rigueur !

Paysages toujours splendides, mais arides où agaves et eucalyptus sont les plantes dominantes.

Il faut faire rentrer les vaches dans le camion…DSC_0054

et les moutons dans les près …

Perchés en haut d’une colline, grandiose vue à 360°.

24/06

Les Hautes Terres Sud du 24 au 27 juin.

PEROU N - Copie

Le vent d’hier soir s’est calmé, donc une bonne nuit malgré la température fraîche 10°.

Huamachuco.

Un travail d’artiste, la sculpture sur thuyas .

DSC_0089

DSC_0088

Nous sortons de la ville, sur le bord de la route, c’est la fête…oui l’anniversaire d’une petite Mamy (90 ans). La famille nous invite à  participer aux danses et boire la « chicha ».

DSC_0100

 Comment refuser, quand on aime . Même invités à partager le repas de « cui » rôtie, alors là nous avons décliné poliment !!!

Là-bas au loin la voilà la fameuse Cordillère Blanco.

Sur les plateaux à 4000m.

DSC_0119 DSC_0123

Piste un peu difficile, mais paysage grandiose .DSC_0137

Cachicadan

juste à côté d’une source chaude .DSC_0140

25/06

Ce voulait être une journée tranquille  parcourir 90 km sur la 3N qui à partir d’ici est une belle piste bien poussiéreuse, mais roulante .

DSC_0147

Des paysages superbes dans la  Cordillère Centrale.Petits villages sympa.

Bonne route au départ… Mais c’était sans compter sur les immenses chantiers routiers pour en faire une véritable nationale…(dans quelque temps seulement !)

DSC_0149

Travaux gigantesques sur un terrain bien escarpé. Noria de camions…nous attendrons un certain temps avant de pouvoir passer…

Dans une poussière horrible ! DSC_0184 DSC_0180

Notre piste en face .DSC_0188 DSC_0178

Pallasca enfin !! pas facile d’accès, il nous aura fallu près d’une journée entière pour l’atteindre…

Petit bivouac sympa à l’extérieur du village près d’une chapelle, vue splendide et eau à volonté . 3000 m, 13°.

DSC_0189 DSC_0190

26/06

Pallasca.

C’est la fête de la St Jean, défilé, fanfare…

La route pour ressortir est fermée pour un moment, il y a une voiture en travers et en très mauvaise posture…. enfin nous pouvons poursuivre après une longue attente .

La descente de la piste 100, tout simplement époustouflante…

DSC_0205 DSC_0206

Une merveille de couleurs, des gorges, des ravins…je n’arrive plus à trouver de qualificatif, je vous laisse tout simplement les images .

DSC_0217 DSC_0226 DSC_0231 DSC_0232 DSC_0245

La piste est étroite, passages de nombreux tunnels…

En cours de chemin nous rencontrons un couple  de motards ispano-équatorien.

DSC_0261

Puis la belle route asphaltée avant d’arriver à Chuquicara, mais toujours bien torturée.

DSC_0276

 Chuquicara , gasoil et pain, pas grand-chose d’autre mais c’est le principal .

Rio Santa.

Bivouac au bord de la rivière  dans les gorges avant d’entamer le cañon del Pato, demain .

Journée coup de cœur !

Nous sommes bien redescendu… 900 m  et 26 ° à 18 h. Pour nous aussi c’est presque la canicule, oh ! oh !oh ! Nous suivons bien les infos de France.

<<< Cordillère Blanco

.