COLOMBIE – 1 Nord et Andes du Nord Est

« Figura reclinada » de Fernando Botero. Cartagena des Indes.

<<< Accueil

12 Avril – 5 Mai

450px-Flag_of_Colombia.svg

Coat_of_arms_of_Colombia.svg

 

 

 

Itinéraire prévisionnel

 

 

§§- traces Wikiloc  1ère partie

colombie nord

 

1) Nord

colombie N - Copie

12/04

Après une heure d’avion et quelques formalités à remplir pour notre Gamin, nous voici en plein cœur de Cartagena des Indes, dans le quartier de Getsemani. Tout de suite coup de foudre, les rues très animées grouillent d’une population colorée. Après une après midi de repos nous allons déguster un  céviche dans un petit resto tout proche de notre hôtel, en réalité une auberge de jeunesse.

13/04

Cartagena des Indes.

Cité fortifiée du 16ème siècle qui a proclamé son indépendance de l’Espagne en 1811.

Tout de suite dans le bain en sortant de l’hôtel.

DSC_0973

Direction le Centro à deux pas .

Tout d’abord les remparts et la place de l’horloge. Imposante porte, autrefois la principale porte  d’entrée de la ville.

DSC_0975 DSC_0976

Les vendeurs de chapeaux sont déjà en place…

La statue de Pedro Heredia, fondateur de la ville.

DSC_0978

Plaza de los Coches. D’un côté les remparts et de l’autre un alignement de maisons très colorées , d’anciens édifices coloniaux.

DSC_0980DSC_0979

 

 

 

Vers la plaza de la Douana

DSC_0982

DSC_0986

DSC_0988

Plaza San Pedro Claver.DSC_0989

Dominée par l’imposante église San Pedro Claver Corbero. Nombreuses sculptures rendant hommage aux travailleurs.

DSC_0993

Missionnaire, pionnier des droits de l’homme, il  consacrera sa vie aux esclaves .

DSC_0994 DSC_0995

Un petit tour sur les remparts.DSC_0996

Calle de Santo Domingo.

DSC_1002 DSC_1007 DSC_1004

Superbes balcons de bois fleuris devant ces belles demeures anciennes .

DSC_1010« Figura reclinada » de Botero .

Nous terminons notre circuit vers la cathédrale…

DSC_1016

DSC_1019

14/04

En attendant le  bateau avec notre container a quitté le port de Colon et nous le suivons….

2

Encore un petit tour dans la vieille ville.DSC_1020

On ne se lasse pas de cette ville, chaque rue est différente de l’autre, toujours bien fleurie et bien colorée, et  ses nombreuses placettes ombragées donne l’occasion de se reposer…il fait très chaud.

DSC_0009 DSC_0006 DSC_0004 DSC_0005

Plaza Cervantes.

15/04

Le Vega Virgo est dans le port. Encore une longue journée à attendre…et pouvoir sortir K’Haïma de sa boite .

3 Capturevehicule cartha

16/04

Maurice va passer toute la journée  au port…nombreuses démarches à faire,  et les bureaux ne sont pas cote à cote. Il rentre fourbu .Mais hélas ce n’est pas pour aujourd’hui, il faut revenir demain !!!.

17/04

Attendre, attendre… mais je n’ai pas à me plaindre, au frais dans la patio de notre auberge. Seul le conducteur du véhicule est autorisé à rentrer dans le port .DSC_0012

Si tout va bien nous espérons reprendre la route demain.

Cette attente est interminable, Maurice rentre vers 12h30, La voiture est sortie du container, garée dans un coin du port, mais il faut encore une signature et surtout prendre l’assurance  dont le bureau ne rouvre qu’à 14 h.

20190417_172156 20190417_174103 

Une fausse nouvelle  circule les bureaux seront fermés cet après midi  et ce jusqu’à Lundi…Semaine Sainte oblige ! Encore un peu de stress !!!  Enfin 15h30, Maurice est devant l’auberge Mamallena est nous pouvons partir.

Refaire un petit plein de victuaille, nous voici plongés dans une circulation démente  entre taxis et motos. (fou le nombre de motos qui te double à droite à gauche…)

Nous partons nous mettre au vert à une vingtaine de km de Cartagène, «  La Pradera » à Turbaco. Nous y retrouvons le couple de français rencontrés à Panama Anaïs et Tomy et leur chien . Une soirée sympa où chacun décompresse en relatant les diverses  mésaventures des derniers jours .

En résumer pour ce transfert de véhicule :

 Panama : rapide, efficace avec la compagnie Ever Logistic, dans la mesure du possible faire charger le véhicule hors du port, vous pouvez comme cela surveiller les opérations…

Cartagéna  :  l’horreur !!!  Deux jours de cavalcade d’un bureau à l’autre, une paperasse folle à remplir, sans compter que beaucoup de points GPS  donnés sur Overlander pour les différents bureaux sont faux !!! Nombreux voyages en taxi  d’un point à un autre… Le bilan de Maurice, 3 heures pour tout faire et le reste en attente…attente du bon vouloir d’une signature et surtout ne pas se présenter devant un guichet à 11h 45…cela ferme à 12h et il faudra revenir au mieux à 14 h ou demain !!!!!!!!

18/04

Nous restons ici pour quelques jours, afin de remettre de l’ordre et faire du grand ménage dans la cellule et la voiture. Gloria la maîtresse de maison est aux petits soins avec nous… tout en s’occupant  de ses sept chiens qui font bon ménage avec Gamin .Nous sommes au grand calme et cela fait du bien après les va et vient de l’auberge .

Demain ( 21 ) nous reprenons la route, non pas vers le Nord comme envisagé mais en direction de Mompos et voulons éviter les trop grosses chaleurs de la côte.

Il fait déjà plus de 34° ici et cela devient insupportable, orage en plus qui rend l’atmosphère moite…on dégouline toute la journée, heureusement la douche n’est pas loin !

21/04

Direction Sincelero…Dure journée, des travaux sur la route, et retour des congés de Pâques, en plus une route monotone… 39° !!!

Quelle saleté partout. Le bord des routes jonché d’ordures .

DSC_0020

Nous sommes venus jusqu’ici  pour trouver un garage capable de vérifier notre suspension qui fait pas mal de bruit…amortisseurs ?  Nous coucherons dans l’enclos gardé du garage et essuyons  un orage terrible dans la soirée !

22/04

Dans les rues toujours une circulation impressionnante  de motos. (environ 10 motos pour une voiture !!!) c’est une véritable cohue avec en plus les klaxons.

DSC_0027 DSC_0029

Les amortisseurs ne sont pas morts, changement  des rotules  qui sont fatiguées, ainsi que les plaquettes de freins.

Nous repartons vers Magangé avec l’intention de traverser la  grande « Dépression de Momposina », vaste étendue de marais, de lagunes où il faut souvent prendre le ferry ou la  « lancha » pour circuler.DSC_0051

colombie N - Copie - Copie

Un arrêt pour le déjeuner au bord de la route, la voiture à 20 mètres de nous !!! Nous ne voyons que 3 côtés sur 4… Quand nous revenons, la vitre de la porte arrière  est fracturée et ma petite valise de voyage avion  a disparue…bien sûr du verre de partout  à l’intérieur! ( dans  la valise des affaires d’hiver, grosse chemise à Maurice, pull d’Islande, collant en polaire !!!! les voleurs ont fait une bonne affaire… par 40° !)Le resto en face a dû tout voir mais personne n’a bronché.           Viva  Colombia!!!!!!!!!!!!!!!!.

DSC_0094

Bivouac sur l’espace d’appontage des ferrys, tout le monde est curieux de savoir d’où on vient et où on va.

DSC_0032

23/04

DSC_0036 DSC_0048 DSC_0045

Notre ferry est prévu pour 10 heures, une petite croisière d’une heure sur le fleuve… très agréable .  Dans quelque temps, quand les ponts seront terminés, la circulation se fera par la route. Fini tous les petits boulots qui gravitent autour !

DSC_0042

 Mompos

DSC_0055 DSC_0057

Far West  colombien.DSC_0060

Impossible de trouver un bivouac  sur la route, alors pour la première fois une Station service au milieu des camions, gardée par les militaires. Toujours aussi aimables entre parenthèse. C’est là qu’ils nous préviendront de ne pas sortir des routes jaunes bien surveillées et surtout ne pas s’approcher de la frontière du Venezuela.

24/04

Encore une nuit en pointillé par  30°. Nous avons hâte d’être en montagne !

DSC_0064

Enfin nous retrouvons la verdure et les premières collines.

La route qui monte vers Ocaña et le parc  Estoraquès  n’est pas facile , mais magnifique.

DSC_0071 DSC_0079

Pas facile de doubler avec tous ces poids lourds.DSC_0075

L’altitude grimpe 1450 m, et la température baisse 25°. Ouf !

Playa de Belen, non ce n’est pas une plage, mais un beau petit village au milieu d’une grande région particulière par sa géologie déchiquetée, des cheminées de fées un peu partout. ( C’est la Vallée de la Luna à La Paz !)

DSC_0091DSC_0098 DSC_0097

Un après midi tranquille à réparer notre vitre !DSC_0100

25/04

Vue du mirador.

Playa de Belen.

DSC_0087 DSC_0120 DSC_0119 DSC_0118 DSC_0117 DSC_0112

26/04

Nous ne poursuivrons pas notre route vers l’Est et resterons sur Routes jaunes  qui sont surveillées et de jour ! Donc reprise de notre itinéraire vers le Sud.

Après deux jours de fraîcheur, nous redescendons dans la vallée où à nouveau la chaleur nous attend.

Très nombreux policiers et militaires sont présents sur la route, le pouce en l’air à notre passage…vieille habitude qui signifie la « route est libre ».

Rouler sans se fatiguer!DSC_0124

Sur le bord de la route nombreux petits marchands de fruits …nous faisons la cure de mangues, ananas, bananes et avocats dont la région regorge.

DSC_0171

Ce soir au bord de la rivière.

2) Andes du Nord -Est

andes NE - Copie (2)

27/04

Bucaramanga.

DSC_0133

Enfin un vrai supermarché pour remplir mes caisses qui depuis que nous sommes en Colombie avaient finies par être vides !…

Le plein de Gaz propane. Nous pouvons reprendre les petites routes .

Cañon del  Chicamocha, soit disant plus profond  que le Grand Canyon d’Arizona !

DSC_0143 DSC_0158

Route de crête magnifique pour y arriver, c’est beau mais cela ne donne pas cette impression de grandeur rencontrée aux US.

DSC_0148 DSC_0161

Nous logeons dans un petit campement  perché dans la montagne et bien sûr ce soir un petit orage . Classique maintenant vers 17 h.

DSC_0162

28/04

Nous sortons du Canyon, le temps est clair et la nuit a été fraîche.

DSC_0169

A travers le campagne pour éviter une partie de la grande route et les camions .

DSC_0175 DSC_0177

Barichara.

Très jolie bourgade perchée à  flanc de falaise dominant le Rio Suarez et sa vallée verdoyante.

DSC_0208

Toutes les rues pavées, bordées de petites maisons  peintes à la chaux .

DSC_0183  DSC_0188

Fondée par Francisco Pradilla elle est classée monument national pour son architecture coloniale .

Atmosphère très agréable, où les gens sont souriants . (Cela change du Nord !)

Cathédrale Santa Cruz  dominant la Plaza Principal  .

DSC_0200 DSC_0202

Beaux arbres et plantes tropicales .DSC_0189

Capilla de Santa Barbara.DSC_0197

Pour notre bivouac…un grand parking au calme d’où nous avons un panorama sur le Rio Suarez et la Cordillera de los Cobardes.

3) Andes Nord- Ouest

29/04

Descente vers San Gil.

La fameuse  « fourmi  à gros cul », grillée et salée,. elle se mange ici et aurait même des vertus aphrodisiaques .

A 1450 m nous avons retrouvé le café !

DSC_0218

Mogotes, la fin de la route, c’est une superbe piste, bien caillouteuse  qui nous monte à 2550 m vers le « Toit du Monde ».

 Ici nous retrouvons la végétation tropicale, fougères arborescentes, orchidées, fleurs de la passion…

DSC_0226 DSC_0233 DSC_0237

Tout en haut de notre perchoir,  une vue à 360°  …. 23° !

DSC_0229

 Au loin dans les nuages,  la Sierra Nevada  Del  Cocuy où culminent un bon nombre de sommets à plus de 5000 m.

DSC_0230

On s’installe et c’est bientôt l’heure du déjeuner.DSC_0234 DSC_0236

30/04

Encore 60 km de piste pour retrouver la grande route . Mais quelle merveille cette piste.

DSC_0244 DSC_0248

 

 

 

San Joachim.

DSC_0255

Onzaga

DSC_0261

Nous remontons la vallée vers le col 3570m dans une verdure splendide.

Et surprise le paysage change complètement à la bascule du col.

DSC_0277    

Laguna Tota pour ce soir, dans un petit camping désert. Il fait froid à 3200….11° !!!!

DSC_0296

01/05

9° Les deux couettes n’ont pas été de trop.

DSC_0297

Tota

Une piste magnifique au milieu des mimosas et des eucalyptus, nous passons d’une vallée à l’autre toujours  à plus de 3000 m , le thermomètre bloqué à 17° toute la journée.

DSC_0301DSC_0302

Pesca.

DSC_0308 DSC_0311

 

 

 

Toca

DSC_0315

Nous arrivons à Villa Leyva. 2100… 19°

02/05

Nous voulions faire une boucle dans la région,  mais à mi-parcours la piste est fermée pour  cause de travaux… DSC_0331

Casa Terracota. Etrange demeure entièrement construite en argile .

DSC_0323

Santa Sofia.

DSC_0324 DSC_0327

Cascade del Hayal.

Villa Leyva

Très belle ville coloniale.

 DSC_0339

Plaza Mayor, une des plus vastes places pavées du pays avec une belle petite fontaine  en son milieu .

DSC_0338

Raquira Sylvestre  pour ce soir . Perdue dans les collines…

03/05

Encore 13° cette nuit,  je pense que nous nous sommes assez rafraîchis comme cela ! Nous quittons cette région d’altitude , parfois nous nous serions crus  dans le Jura à d’autres moments  en Normandie  avec le bocage et les vaches , mais quelle verdure !

Plus nous descendons vers l’Ouest et plus nous retrouvons…. la végétation tropicale et la chaleur moite

.DSC_0347

 En arrivant à la Finca San Luis il fait  29° à 950 m d’altitude .

DSC_0357 DSC_0353

Au milieu d’ une plantation de cacao.DSC_0366

Alejandro et Viviana  nos hôtes nous accueillent chaleureusement.

Un jardin de fleurs, le paradis de Théo et Almenda, tous deux en liberté sur la propriété .

A flanc de montagne avec une vue superbe sur les environs . Ce soir les petites mouches noires attaquent et ce sera une nuit de gratte !

04/05

Ce matin, nous partons avec Alejandro  pour visiter la Finca. 40 hectares . Depuis 4 ans il a repris cette plantation  un peu à l’abandon.

Tout d’abord un petit café et un peu de jeu avec les deux perroquets.

DSC_0387

Fleur de cacao, il faudra entre 4 et 5 mois pour arriver au fruit.

DSC_0390

A cette période de l’année, l’herbe est très haute entre les rangs de plant de cacao, une bonne chose pour garder l’humidité du sol, mais pas facile pour avancer. Les jeunes plants poussent à l’ombre du maïs.

DSC_0394

Une vue splendide, nous avançons comme les « dahu »…c’est très  raide.

Équipés d’un sécateur nous éliminons les pousses sous la greffe… j’arrache des lianes qui étouffent le pied,  je retrouve mon instinct de jardinière… Alejandro s’amuse de me voir faire, il est prêt à m’embaucher !.

DSC_0398

Dans  la partie la plus ancienne de la plantation , nous apprenons à choisir les bogues en fonction de leur maturité.  Jaune, orangé c’est bon !

De retour vers la maison, Viviana a tout préparé pour nous faire découvrir la transformation de ce cacao .

 DSC_0406

Fendre les bogues pour en  sortir  les fèves.

Torréfaction.

Broyage.

Nous participons et bientôt nous saurons tout ou presque . Puis vient la dégustation .  Un délice !

Merci à vous deux , nous avons passé un séjour super avec vous . 

DSC_0418

 

Une visite très intéressante, une expérience à vivre ,  et si vous passez dans les parages  de San Pablo de Borbur, ce n’est qu’à  8 km de la route.

<<< COLOMBIE 2

 

>>> EQUATEUR