Ouzbekistan

L’impression d’être millionnaire ….

uz

<<<Kazakstan              Accueil Asie Centrale                                                      Tadjikistan>>>

route-de-la-soie

§ –Nos traces du 29 mai au 6 juin

2200 km.

29 mai

pass 3 001OUZ

 

 

 

 

 

Visa 30 jours :  2 entrées,  80 €.

Le change est fait ( 1 € = 2500 Soum)  Tout en billets ! Il nous faut une valise !

p1040644

 

Maintenant  GO TO la mer d’Aral….

J’avais des traces sur une carte russe pour couper un peu au travers, 30 km sur une piste oubliée depuis longtemps, la reco est infructueuse , nous faisons demi tour et reprenons le goudron !  dommage .

Bivouac sur la route de Mouniak.

p1040646 p1040657 p1040651 p1040648

Ce soir Daniel nous prépare des brochettes de poulet , riz . Maurice fera les bananes flambées bien arrosées !… à la vodka !

30 mai

Un peu mal à la tête ce matin !….mais debout à 6 h.

Mon ordinateur me fait des siennes depuis hier, pas de position ! Nous allons suivre la route principale .

Sur le route de Mouniak, bordée de fleurs roses et de grand plumet il fait  grand beau et bientôt nous arrivons à la mythique Mer d’Aral.

p1040659 p1040662 p1040660

Je fais ce compte rendu en Nov 2016 et je suis suffoquée de constater l’évolution de l’assèchement de cette mer.

mer Aral mai 2012

mer Aral mai 2012

Plus parlant en vue satellite…

1280px-aral_sea_1989-2008

Comparaison entre 1988 et 2008…

aral-2016

2016

 

La disparition d’une des plus vastes étendues d’eau de la planète est-elle une conséquence du réchauffement climatique? En réalité, la mort de la mer d’Aral était programmée depuis « l’important projet de dérivation de l’eau dans les plaines arides du Kazakhstan, de l’Ouzbékistan et du Turkménistan », rappelle la Nasa dans sa communication. Initiés dans les années 60, les travaux de détournement du Syr-Daria et de l’Amou-Daria, deux grands fleuves locaux, ont permis de favoriser l’irrigation de terres arables avec notamment la culture du coton. Au détriment d’autres économies, au premier rang desquelles la pêche.

p1040663 p1040670

Épaves de bateaux rouillés sur le sable….

moynaq_aral_sea_6226842732

p1040674 p1040676

Daniel, Bernard et Maurice vont à la plage !

p1040677

 

p1040686

 

Pique nique près d’un ancien village de pêcheur . Il n’a plus d’eau depuis longtemps !

p1040691 p1040695 p1040697

 Mais….Septembre 2016… les miracles existent !

 » On pensait que la mer d’Aral allait être rayée de la carte. Mais non ! Grâce à la mobilisation locale et internationale, la quatrième plus grande mer intérieure de la planète, d’une surface de 67 000 km² — soit deux fois la superficie de la Belgique —, revient à la vie. La végétation reprend peu à peu ses droits sur les steppes sablées, tandis que poissons et oiseaux sont de retour.

Un miracle au vu du désastre écologique qui se jouait. »

Article du Parisien.

« Grâce à la construction d’un barrage, la mer d’Aral est en effet en train de connaître un spectaculaire retour à la vie : l’eau y est de plus en plus abondante, et la faune, comme la flore, y coulent à nouveau des jours heureux ! »

Thalassa

Retour vers  Kungrad, (2012 ) je poursuis ma route…

p1040702 p1040705 p1040703

grand marché et banque…110 euros =261 000 Soum , nous voilà presque millionnaire .

p1040707

31 mai

Direction Nukus à la recherche de gasoil, pas facile à trouver dans ce pays ! Nous repartons bredouilles, heureusement que nous avons nos propres réserves  ! mais pour combien de temps ?

Pas grand intérêt pour cette ville, mise à part un petit resto  et de l’eau.

p1040712 p1040717 p1040714

Cet après midi visite de la forteresse de Chilpik Q’La  perchée sur sa colline .

p1040720 p1040725 p1040724

La steppe s’arrête, remplacée par le désert d’un côté, oasis de verdure de l’autre.

Route vers Ourgench et Khiva .

Khiva

Magnifique !!! Nous en rêvions depuis longtemps, mais n’imaginions pas autant de beauté. En plein cœur de la route de la soie.

p1040749

Ville musée aujourd’hui, c’était autrefois le plus grand marché d’esclaves d’Asie (Les plus appréciés étant les russes  pour leur force au travail ! chacun valant quatre chameaux . )

La ville intérieure est entourée d’une muraille de brique recouverte de pisé, longue de 2 km et de 8 m de hauteur.

p1040751 p1040756

p1040750 Ici la porte Ouest, d’où nous apercevons le « minaret court », Kalta Minar, tronçonné ( parce qu’inachevé ) de 26m il est recouvert de carreaux émaillés bleus et blancs.

p1040739 p1040737 p1040734 p1040746

p1040736     Madrasa Amin Khan

p1040741Tour de guet Ak Sheik Bobo

p1040748

Maintenant, il faut se chercher un lieu de bivouac, une galère au milieu des petits chemins, habitations, champs de coton, rizières… Au bout de nul part, un cul de sac, nous nous arrêtons…

p1040791

Peu de temps après, les fermiers voisins viennent nous voir…  » Non, nous ne sommes pas perdus, on se pose juste pour la nuit ! »

p1040758 p1040757

Ils repartent, et reviendront peu de temps après…les bras bien chargés…plaques d’œufs, poulets, sacs d’épis de maïs pour le feu !…

p1040764 p1040781 p1040768 p1040763 p1040759

Nous allons dîner ensemble, omelette , poulet grillé… un festin bien arrosé avec notre bière, notre pastis ( qu’ils boivent pur comme de la vodka !)

Jamais nous n’avons eu un tel accueil, nous avons passé une soirée exceptionnelle… Et c’est leur fillette de 14 ans, qui apprenant l’anglais , a fait la traduction…C’est elle qui fût la reine de la soirée, devant des parents émerveillés.

p1040767

Vendredi  1er juin

Une bonne nuit, au milieu des rizières, avec les grenouilles …et les moustiques !

p1040785 p1040790 p1040789 p1040786

Ayant parlé de notre problème de ravitaillement en gasoil hier soir, nous avons rendez-vous ce matin avec le fermier qui va nous emmener chez un voisin… à quelques km de là.

p1040795

 

p1040796

Une cuve bien à l’abri des regards, cachée dans des buissons devant la maison, le fermier nous attend . Nous aurons chacun 60 l de ce précieux carburant ( 0,80 euros le litre)

p1040793

 

240 l = 456 000Soum ( le fermier a gagné sa journée ! )

Au moment de repartir….non, non ! maintenant on vous invite pour une collation dans notre maison et quelle collation ! ( œufs, tomates, galettes, miel et thé )

p1040804

Çà se passe comme cela chez nous ? Quelle hospitalité !

A 10h30  nous reprenons la route, mais quelle route, complètement dégradée! nids de poules, non d’autruches…on roule à gauche à droite pour trouver le meilleur !

p1040808 p1040810 p1040824 p1040826

3 h pour faire 90 km !!!

Bivouac, 17h30, au bord de l’Amou Daria ;

p1040814 p1040821 p1040822 p1040817

Bain, lessive…Gamin prend son bain pour la première fois…et il nage ! Beaucoup de mal à le faire sortir !

p1040811 p1040813

Samedi 2 juin

Reprise de notre route infernale . Boukhara peut-être pour demain ! La température monte sérieusement, il fait 38° !

Boukhara

La route s’améliore à l’approche de la ville où nous arrivons vers 15 h.

Une des plus belles cité d’Orient, Boukhara  » la noble « , placée au centre d’une oasis, plus de mille ans d’histoire .

p1040833 p1040840 p1040837 p1040835

Hotel en plein centre, pour deux jours . Gamin a la tourista… eau de l’Amou Daria !!!

p1040847 p1040844 p1040846

p1040887

Visite de la ville tout l’après midi  et soirée magnifique dans un restaurant en étage, face à tous ces monuments merveilleux  qui ce soir sont noyés d’Or de soleil.

p1040849 p1040858

P1040852Madrasa Oulough Begh BOUKHARA        Antérieure à celle de Samarcande ( 1420)

A côté de la madrasa, le minaret Kalon, devenu par la suite la  » tour de la mort » d’où l’on jetait les condamnés à mort au 17e siècle .

p1040878

p1040851 p1040861 p1040865

Il fait bon flâner dans les rues, les femmes font un brin de causettes à la fraîche, tout sourire . Gamin est la vedette !

p1040853

p1040868 p1040872 p1040869

Dimanche 3 juin

Boukhara toute le journée, il fait une chaleur écrasante…40°   On longe les murs ou on reste le plus longtemps possible dans le grand bazar.

Mosquée, madrasa, petit resto au bord des bassins …relax .

p1040883 p1040884 p1040880 p1040881

p1040896 p1040897 p1040910 p1040898

Marchands de tapis, tapis volants !   Marie Agnès va craquer !

p1040900 p1040907 p1040906 p1040902 p1040901 Nous apprécions un peu la fraîcheur des bassins .

p1040908

Lundi 4 juin

Route vers Quachi, nous remontons un peu vers le Nord.

p1040916 p1040915 p1040914 p1040918

Bivouac dans la montagne avant Samarcande .

Les montagnes enfin, après toute cette steppe désertique,  vue magnifique sur toute la plaine, l’habitat change complètement . Daniel change de monture !

p1040923 p1040921 p1040920

Ce soir encore un orage et une tempête de vent. Heureusement la tente est là et elle tient bien !

p1040925 p1040929

p1040927

p1040933 p1040941 p1040937 p1040935

p1040930 p1040943

 Une soirée bien joyeuse à l’abri et après l’orage, un joli coucher de soleil .

Mardi 5 juin

p1040944

Samarcande

6833 km de la maison !

Grandiose, un appel au rêve. Un nom qui a captivé des millions de voyageurs, une ville mythique, un carrefour obligatoire sur » la Route de la Soie » pour des marchands venus de tous les coins de Chine, d’Inde, de Perse, de Damas, de Byzance ou de Sibérie .

181_caravane_route_soie

Avant d’entrer dans la ville nous découvrons  la madrasa Nordin Devonbeci ( ici pas de touriste !)

p1040945 p1040947

Nous visitons seuls cette petite merveille…

p1040948 p1040950 p1040952 p1040955

Statue de Timur.

Celui qui fera revivre la cité après son massacre par Gengis Khan .

Le Registan

« La place de sable », c’est le cœur de la cité avec ses trois madrasa.

p1050006

Sur la gauche de cette place, la madrasa Ulugh Beg, la plus ancienne (15e siècle), autrefois la plus grande université d’Asie Centrale.

p1040991

p1040977 p1040981 p1040979

 

 

 

 

 

Face à elle en « vis à vis » miroir, la madrasa Chîr Dor  » qui  porte un lion « ( 17e siècle).

p1040972

 

 

p1040989

p1040990

p1040974

p1040963

En face , la madrasa Tilla-Kari  » couverte d’or » ( milieu, du 17e siècle)

p1050003

p1040995 p1050005

p1040964

p1040966p1040973

Mosquée Bibi-Khanoum

Elle est en cours de reconstruction, après les nombreux tremblements de terre et les nombreux saccages des hommes …

p1050025 p1050028

p1050024 p1050023 p1050018

Dans la cour intérieure, un lutrin de 2.30 m est destiné à recevoir un grand Coran ramené de Damas  par Timur.

p1050019 p1050031 p1050022

Le grand marché.

Haut en couleurs et aux parfums exceptionnels.

p1050035

p1050039 p1050042 p1050040

En fin d’après midi reprise de notre route, eh oui !…déjà… mais nous devons être à Dushambé  pour Marie Agnès qui reprend son avion direction Toulouse, le 8.

Vers le Sud cette fois direction Sharisab. Au loin le Pamir et le Tadjikistan.

p1050047

Nous nous arrêtons au col, dans un vent !….

p1050052 p1050058 p1050055 p1050053

Mercredi 6 juin

Toute la nuit, le vent a soufflé, nous n’avons pas beaucoup dormi et partons prendre notre petit déjeuner à l’abri en bas du col .

Chakrisabz

La ville verte en persan, située au pied des monts Zerachan ( 658 m). Ancien centre artisanal de céramique et de broderie d’art. Elle est devenue un lieu de pèlerinage pour les jeunes mariés qui se font photographier devant la statue de Timur.

p1050063 p1050068 p1050067 p1050066

Il a même fallu que nous posions avec eux, souriants et heureux d’avoir rencontrés des européens .

Palais de Timur . C’est près de cette ville que le grand conquérant est né. Il ne subsiste de ce palais colossal que portail d’entrée.

p1050071p1050070

Portail de 50 m autrefois, recouvert de mosaïques bleues à décorations géométriques. Beaucoup de travaux de restauration sont en cours !….

p1050075Dans ce pays le travail du jardin et du nettoyage, c’est pour les femmes ! p1050062

Nous roulons maintenant sur le route de Termiz, au bout l’Afganistan … alors les contrôles de police sont de plus en plus nombreux. Toujours très cool !

Nous prenons quelques raccourcis dans la montagne et partons à l’Est vers Boysun .

p1050082 p1050083 p1050084

Par endroit la montagne est rose, tapissée de sauge .

p1050085

Et toute la vallée est redevenue verte. La route a beaucoup souffert des crues de l’hiver !

p1050096 p1050101 p1050099 p1050089

Ce soir bivouac au bord du torrent à sec, au milieu des montagnes et des troupeaux.

p1050105

p1050110 p1050109 p1050111

Bernard- Maurice aux fourneaux !

p1050107 p1050108

La température ne baisse pas ce soir !

Au menu, foie gras, confit de canard ,  pommes sarladaises et bien sûr avec un Madiran et Jurançon pour arroser tout cela… On ne se laisse pas abattre , on a de la réserve !

Jeudi 7 juin

8h30, grand beau .

p1050122

Nous nous attardons pendant plus d’une heure dans le souk d’un petit village … que de couleurs, que de sourires, on nous offre des abricots secs… on dépense les derniers soumis.

p1050127 p1050132 p1050131 p1050130 p1050129

La route …de plus en plus mauvaise vers la frontière, mais avant le plein d’eau et de carburant à la station service, où nous n’échapperons pas à la photo de famille.

p1050134

p1050135 p1050139 p1050137 p1050136

36° à la frontière, très rapide , juste une petite heure…

Change 1 euro =5,9 somoni .

Encore une petite heure de route et le bivouac . J’ai repéré un promontoire dans la montagne, encore faut-il trouver le commencement de la piste ! On nous aide !

Bivouac superbe, nous dominons toute la vallée, les montagnes sont enneigées tout autour.

p1050141 p1050142 p1050140

OUZKEKISTAN /

Nous n’aurons jamais rencontré un pays aussi accueillant, aussi attachant plein de chaleur et de gentillesse , des habitants aussi serviables . De belles rencontres,  en toute sécurité…

 Tadjikistan>>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>